19.10.24 Welke toekomst voor de universitaire sociale voorzieningen                                  Meer info...

Salsa tegen de blokkade 25 10 191                                    Meer info

190208 LEF KlimaatDefFRA                           Lire plus...

190208 LEF KlimaatDefNED                                 Meer info


Zij hadden hun redenen

Delen van artikels

Dans le classement de mobilité durable et de qualité de vie des 5 villes belges les plus peuplées, Liège et Charleroi arrivent bonnes dernières. D'après les résultats d'une étude réalisée par le fameux Institut allemand Wuppertal, Gand est première devant Bruxelles et Anvers. Il ressort du rapport que l'ensemble des villes belges peut faire nettement mieux, surtout dans le contexte européen.

 

"Le fossé entre les villes flamandes et Bruxelles d'une part, et les villes wallonnes d'autre part, est bien réel. Mais ce n'est pas une raison pour Gand, Bruxelles et Anvers de se reposer sur leurs lauriers. La prochaine législature sera cruciale pour toutes les villes pour développer une politique en matière de mobilité qui soit à la fois ambitieuse et tournée vers l'avenir et qui, par ailleurs, réponde au défi climatique et à la demande émise par un nombre croissant de citadins pour un air sain", déclare Joeri Thijs, expert en Mobilité et Qualité de l'air chez Greenpeace.

 

L'Institut allemand Wuppertal a étudié la mobilité et la qualité de vie dans les cinq villes les plus peuplées de Belgique à la demande de Greenpeace. Les chercheurs ont dressé leur classement sur la base de 21 paramètres répartis en cinq catégories. [1]

 

Greenpeace n'entend pas distribuer de médailles, mais veut montrer de manière objective comment chaque ville peut progresser et ce que chacune d'elle peut apprendre des autres.

 

Klimaat Ranking Luik

 

La voiture règne en maître à Liège et à Charleroi

 

Liège et Charleroi ont du retard à rattraper. Ces villes restent largement dominées par la voiture. À Charleroi et à Liège, respectivement 84% et 76% des déplacements sont effectués en voiture ou à moto. À titre de comparaison, on est à 41,2% à Gand. Liège et Charleroi doivent d'urgence décourager l'utilisation de la voiture et investir comme il se doit dans les transports en commun et dans des infrastructures sûres pour les cyclistes et les piétons.

 

Gand, Bruxelles, Anvers: bon score en Belgique, mais sous la moyenne européenne

 

Gand marque principalement des points grâce à son plan de circulation, le nombre élevé de déplacements à vélo et une bonne politique de stationnement. Bruxelles se distingue des autres villes pour ce qui est des transports en commun et a introduit depuis peu une zone à basses émissions (LEZ). Enfin, Anvers affiche le meilleur score en matière de sécurité routière et possède une LEZ depuis 2017.

 

Ces villes affichent donc le meilleur score pour ce qui est de la Belgique, mais leur marge de progression reste importante si on les compare à des villes européennes comme Paris, Amsterdam et Copenhague. [2] Bruxelles doit en priorité améliorer les infrastructures pour cyclistes, de manière à les rendre plus sûres et efficaces. Gand et Anvers doivent investir davantage dans la sécurité routière et les transports en commun.

 

Zones à émissions ultra-basses

 

Greenpeace appelle toutes les villes à éliminer durant la prochaine décennie les voitures roulant aux énergies fossiles. Cela peut se faire grâce à l'introduction de zones à ultra-basses émissions, où les voitures diesel seront progressivement interdites, suivies par les voitures à essence. Une telle mesure améliorera sensiblement la qualité de l'air dans les villes et la qualité de vie de leurs habitants.

 

La complexité du contexte politique belge rend plus difficile l'introduction de ce genre de mesures. C'est pourquoi il est temps d'agir à tous les niveaux politiques.

 

"La clé du changement réside dans la volonté politique de développer une vision à la fois cohérente et ambitieuse. Des villes comme Copenhague, où l'on a massivement investi pour encourager le vélo ou la marche, ou Paris, qui interdit les voitures diesel à partir de 2024 et les voitures essence à partir de 2030, montrent que c'est possible. Il est grand temps que nos villes aussi se préparent pour affronter l'avenir", conclut Joeri Thijs.

 

Notes:
[1]
Vous trouverez plus d'informations et de chiffres dans ce résumé. L'étude complète peut être consultée ici.
[2]
Plus tôt cette année, Greenpeace a publié un classement de 13 villes européennes, également réalisé par l'Institut Wuppertal. Bruxelles s'y trouvait à la 8ème position. Bien que la méthodologie a dû être légèrement adaptée pour ce classement belge, il est évident que les villes belges ont encore une marge de progression importante en comparaison avec de nombreuses autres villes européennes.

 

Logo DWM

LEF/FGE - Videotheek


facebook-logo

3percent-300x165

201707 LEF TrojanTreaty

logo AdC

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant