20180924 nva affiche a3-420x594

                                Meer info....

Affiche verkiezingsdebat 25 sept 2018 Klein

Affiche BOAT ACTION                              Meer info

2018-10-27---Noche-Cubana-Vrienden-van-Cuba

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Maisons

 

Chers sympathisants des Maisons

 

Au moment du passage à l'an neuf, cela constitue une bonne pratique de vérifier comment la choses fonctionnent pour le projet 'Les Maisons'.

 

Vous savez que notre ambition est grande. Le concept de détention des 'Maisons' prévoit le remplacement complet des prisons par des maisons de détention. La prison, telle que nous la connaissons, est le fruit de la société industrielle. Notre société est complètement différente d'il y a deux siècles et il est logique que l'ultime remède' (la privation de liberté) prenne aussi d'autres formes. La maison de détention (à petite échelle, toujours différente des autres maisons de détention et imbriquée dans la société) constitue, pour ainsi dire, la 'détention 2.0'.

 

Cependant, un changement de paradigme de cette ampleur prendra beaucoup de temps.

 

Même si des transformations qui rappellent le concept des 'Maisons' ont eu lieu dans de nombreux pays et même si la Belgique est quelque peu en retard à cet égard, l'idée que ces changements font partie ou sont les précurseurs d'un modèle de détention très nouveau et bien défini correspondant à la vie de l'homme d'aujourd'hui est unique et innovante. En outre, nous considérons le passage aux maisons de détention comme une étape vers une société sans détention. Tout cela a besoin de temps pour évoluer.

 

Mais les signes sont favorables.

 

En Belgique, où se trouve le berceau de ce modèle de détention, le gouvernement fédéral a décidé de risquer l'expérience des 'maisons de transition'. En soi, cela n'a rien de nouveau. Plusieurs pays utilisent ces 'maisons de mi-parcours'. La nouveauté, c'est que les maisons de transition en Belgique - pas seulement pour notre association, mais aussi pour les milieux universitaires et autres - s'inscrivent dans la transition vers la 'détention 2.0'.

 

C'est pourquoi cette première étape prudente n'est pas seulement importante pour la Belgique.

 

Notre groupe de travail 'Stratégie II' a donc décidé de soutenir, en premier lieu, la réalisation de ces 'maisons de transition'. Le 9 janvier 2017, nous avons publié nos 'Recommandations pour des maisons de transition de qualité et réussies'.

 

Le 20.12.2017, le ministre Koen Geens a déclaré à la Commission de justice: "En ce qui concerne les maisons de transition, qui constituent encore une gradation supplémentaire dans la capacité carcérale de faible sécurité, avec des caractéristiques supplémentaires de petite échelle et de proximité du tissu social, le conseil des ministres a décidé de créer, dans un premier temps, des projets pilotes d'une quinzaine de places. Par la suite, moyennant une évaluation positive après une période d'environ un an, une capacité supplémentaire pourra être prévue pour atteindre une centaine de places. Le fondement juridique du placement des personnes condamnées dans une maison de transition, qui implique essentiellement des capacités pénitentiaires extra-muros, sera soumis à la Commission de la justice. Après approbation par le Parlement, un arrêté d'exécution déterminera les normes auxquelles une maison de transition doit satisfaire et un appel sera publié à l'attention des organisations qui souhaitent exploiter un tel établissement. J'ai l'intention de lancer les projets pilotes au printemps 2019."

 

Ce qui est important dans cette réponse, c'est non seulement le calendrier, mais aussi le vocabulaire. Les mots 'petite échelle', 'proximité du tissu social' et 'capacité carcérale extra-muros' indiquent l'influence qui provient des idées des 'Maisons'. Mais l'ancrage légal de cette forme de détention, par lequel une brèche permanente se creuse dans le mur qui sépare la prison des initiatives post-pénitentiaires, est tout aussi important.

 

Il est bien entendu conseillé de rester vigilant. L'intention n'est, en aucun cas, que la détention ait une exécution post-pénitentiaire. Au contraire, les initiatives qui existent actuellement dans la sphère post-pénitentiaire doivent être considérées comme une exécution de peine.
Ce n'est qu'ainsi que la prison deviendra progressivement une forme de détention qui appartient au passé.

 

Le choix de 'lancer un appel aux organisations candidates' a, dans de nombreux endroits du pays, libéré l'énergie des autorités locales, éveillé les citoyens et les organisations, entre autres grâce à deux éditions réussies de 'Maisons en tournée' et aux nombreuses publications et conférences de notre association.

 

En 2017, une grande partie de l'énergie de notre association a été consacrée au soutien de ces initiatives. L'impatience qui la sous-tend est de plus en plus en contradiction avec la lenteur de la prise de décision politique, qui passe de toute manière par divers échelons. Notre asbl est en mesure de gérer ce champ de tension.

 

Ce qui est nouveau en 2017, c'est l'intérêt que notre nouveau concept de détention suscite à l'Etranger. Cela a débouché sur le 'European Movement for Small Scale and Community Integrated Forms of Detention' ('Mouvement européen pour les formes de détention à petite échelle, intégrées dans la société'), auquel des associations de quatre pays adhèrent.
La traduction de notre livre en anglais et le site web actualisé en trois langues sont des outils importants dans le développement de ce mouvement international.

 

En 2018, ce travail se concrétisera dans la préparation d'un premier congrès européen!

 

Ce qui a commencé comme étant une étude des possibilités de détention à petite échelle est donc de plus en plus reconnu comme une solution face à la relation tordue entre la société en général et sa prison classique, où c'est la détention qui s'adapte aux nouvelles attentes et non plus la société qui lutte pour enrichir la prison.

 

Nous sommes heureux de vous informer de ces changements importants et espérons pouvoir continuer à compter sur vous. A première vue, ces changements ne concernent surtout qu'un groupe qui ne peut généralement compter que sur peu de sympathie. Mais en fait, ils nous intéressent tous – et tous ceux qui sont impliqués de plus près dans le monde de la détention savent cela.

 

Veuillez recevoir mes meilleurs voeux de Nouvel An

 

Hans Claus,
Secrétaire,
vzw De Huizen / les Maisons asbl